L’île de Saona

L’île de Saona ou le Paradis sur terre?

En route sur de petit bateau rapide, nous avons le bonheur de voir la réserve du parc de l’Est de République Dominicaine. Contrairement aux haïtiens, les Dominicains ont très vite remarqué l’importance de la nature et des zones vertes pour le bien être de l’île et de leurs vies. Depuis lors, beaucoup de réserves naturelles ont vu le jour, et des milliers d’hectares abritent une faune et une flore vierge.

Pour rejoindre Saona, nous longeons la côte du parc de l’est et passons dans la mangrove entourant l’île de la république.

Saona est une île presque vierge. Si ce n’est la zone touristique où les transats poussent presque plus vite que les palmiers pour accueillir les touristes pour une journée bronzette.

Cette partie là, nous ne l’avons pas vue. Nous avons abordé l’île plus loin que cette zone touristique, et sommes arrivés à une plage de sable blanc, y sommes resté une bonne heure avant de rejoindre Mano Juan le seul coin habité de cette île. La vie à Mano Juan sera abordée dans un prochain billet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre avis m'intéresse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s