La guerre est là… Nous sommes en 1940, la Belgique tombe sous l’occupation Nazie. Les prisonniers de guerres sont emparqués dans différents endroits par la Gestapo : les camps de concentration. Bien sur Breendonk n’est pas aussi tristement célèbre que Auchwitz ou Dachau, mais le joug Nazie était effectivement présent en Belgique.

Breendonk se situe à une trentaine de kilomètre de Bruxelles. Ce fort fut contruit dès 1906 pour servir avec d’autre fort alentour à la défense de la ville d’Anvers.

La Gestapo y envois dans cette forteresse de Breendonk plus de 3500 hommes  et quelques 30 femmes. Le fort est utilisé de Septembre 1940 par la Gestapo jusqu’à la libération des alliés en septembre 1944.

De toutes ses personnes envoyées dans ce camp par la Gestapo, il y avait des résistants, des opposants politiques.
Au total, 164 personnes seront fusillées dans ce camp, 21 pendues. Des autres prisonniers, prêt de la moitié mourront à cause de la torture, de mauvais traitements et les conditions de détention précaires.

Les survivants ont été libérés par les troupes alliées en septembre 1944, libérés de l’enfer… et pourtant marqués à jamais…

Quelques images de cet endroit qui est devenu un mémorial à ces événements:

La visite dure prêt de 2 heures, l’ambiance qui se dégage des murs est lourde et rappelle ce qu’il s’est passé là bas… Une folie Humaine…Mais cette folie ne montrait-elle pas la nature profonde de l’Homme?

Le site officiel du Mémorial Fort Breendonk.