Le Batik est une technique d’impression d’étoffe qui se fait, entre autre en Indonésie et nous avons visité une des « usines ».

La technique est assez particulière et se passe en 5 étapes qui peuvent être répétitive selon le motif choisis pour l’étoffe.

Le principe du batik consiste :

  1. à dessiner sur le tissu le motif final à reproduire (cette opération n’est pas indispensable)
  2. à protéger des zones du tissu contre la coloration par l’application de la cire chaude
  3. à appliquer des couleurs – par trempage dans des bains de teinture / ou en peignant des teinture directement sur le tissu
  4. à recommencer les opérations 2 et 3 successivement pour chacune des couleurs en allant des couleurs claires aux plus foncées
  5. à la fin : à ôter la cire, soit avec un fer à repasser, soit par trempage dans l’eau bouillante

Au final on obtient un tissu où se mêlent différents tons ou contrastes juxtaposés ou superposés, formant toutes sortes de motifs.

La technique du Batik est entrée au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’UNESCO depuis 2009.

La création des étoffes se fait encore « à l’ancienne » avec une fileuse. 1m de tissus prends l’équivalent de 8h de travail dans les grandes fabriques, de manière plus artisanale et privée, il faut 2 jours de travail juste pour préparer la fileuse et ensuite à raison de 8h de travail par jour pour en faire 25 cm…

Imaginez donc le temps nécessaire pour avoir le tissus d’une chemise par exemple…