Murano, petite île de la lagune au nord de Venise aussi appelée : la patrie du verre.

Notre histoire commence au XIII sème siècle, Venise est une ville sur l’eau avec des maisons en Bois.

De multiples incendies dus aux fours à verre ont ravagé Venise et la population craint que les événements se renouvellent.  Il fallait donc trouver une solution pour préserver cette industrie renommée à travers le monde et préserver la grande ville de Venise qui prospère de plus en plus…
C’est en 1201 que le Sénat décréta l’obligation  aux verriers de Venise de s’expatrier sur l’île de Murano. Cette île avait non seulement le côté pratique d’être isolée, qui permettra à travers le temps de préserver le secret de la fabrication du verre Vénitien et d’autre part, le coté que l’île est peu peuplée à cette époque là.

Ce même édit créa la confrérie des Verriers afin de protéger et réglementer la fonction de verrier. Cette confrérie devenait par la même occasion la garante du secret de la fabrication du verre Vénitien…

De cette époque reculée dans le temps à aujourd’hui, le verre Vénitien est renommé pour sa beauté et sa qualité et son secret est toujours préservé…

De nos jours se rendre à Murano permet de passer un bon moment, il est facile de s’y rendre via la ligne de Vaporetto n°12 au départ de Fondamentale Nuovo ou la ligne 3 de vaporetto qui est plus directe et démarre depuis la gare de Venise. Il est possible de combiner sur une journée la visite de Murano avec l’île de Burano et Torcello… île de Torcello dont je fais une rapide présentation ici.

Vous trouverez les horaires et  le plan de la ligne 12  ainsi que les horaires et le plan de la ligne 3 en suivant les liens.

Voici une petite visite de l’île et d’un verrier en photo.