Le Pont des soupirs relie le palais des Doges aux anciennes prisons de Venise.

Il a été bâti en 1602, tout en pierre. Les seules fenêtres sont faites de pierre ce qui rends toute invasion impossible.

Le nom « Pont des Soupirs » rappelle le souvenir des prisonniers passant des salles d’interrogatoires du Palais des Doges à leurs cellules. Le passage par ce pont et les minuscules fenêtres de pierre était le dernier regard vers la liberté qu’avait les prisonniers. Le détenu lançant un dernier soupir en regardant tous ce qu’il avait perdu…

L’architecture intérieure est particulière. Deux couloirs parallèles séparés d’un mur empêchaient les prisonniers de se voir ou de cotoyer d’autres personnes. Dans un sens on se rendait au palais des Doges pour recevoir la sentence de son jugement. Dans l’autre, le prisonnier se rendait vers sa dernière demeure, sa cellule… Soit le prisonnier descendait vers les cachots sombres et humides de la prison soit montait à l’étage sous les toits et souffrait de la chaleur. Le toit étant recouvert d’une grosse plaque de plomb qui transformait les cellules sous toit en véritable four….

Beaucoup ont des photos dans le style de la photo de couverture de cet article. Cette photo d’ailleurs n’est pas mienne.  Je vous propose d’autres points de vue du pont..

Le pont des soupirs se trouve donc à 2 pas de la place Saint Marc entre le Palais des Doges et les anciennes prisons.

Pour s’y rendre depuis la gare de Venise, le plus simple est de prendre le vaporetto N°1  sou N°2 dont les horaires se trouvent ici  et ici

Pour en savoir plus sur cet endroit chargé d’histoire, voici le lien vers une véritable encyclopédie Vénitienne….